Apprendre à vidanger le moteur de votre bateau

Une vidange correctement réalisée permet de prolonger de manière significative la longévité du moteur de votre bateau. Les constructeurs ont prévu la réalisation de cette opération par vous-même, sans recourir à la cale sèche. Si l’idée vous séduit, les quelques lignes qui suivent sont pour vous.

Préparation pour la vidange du moteur de votre bateau

 

Sachez que le lubrifiant de votre bateau se vide plus rapidement si elle est chauffée. De ce fait, il vaut mieux laisser tourner le moteur pendant au moins 5 minutes avant la vidange. Coupez le contact avant de commencer. Branchez une pompe à huile au niveau de la tirette de jauge. Veillez à ce que le tuyau atteigne le fond du carter. Autrement, vous pourrez directement le relier à la vanne destinée aux vidanges. Les pompes peuvent être manuelles ou électriques. Il se peut aussi que votre moteur soit équipé de son propre dispositif pour vidanger en toute facilité. Dans tous les cas, ayez à portée de main une cuvette ou un bidon pour recueillir l’huile de vidange.

Procéder au nettoyage et aux vérifications

C’est le moment de vider votre moteur de tout son lubrifiant. Il suffit d’actionner la pompe à huile. Pour votre information, ce dispositif est indispensable puisqu’avec un moteur de bateau, la vidange par gravité reste impossible. Bref, assurez-vous que tout le lubrifiant est parti jusqu’à la dernière goutte. Passée cette étape, changez le filtre à huile. Ce dispositif retient toutes les saletés dans le produit de lubrification. Quand vous le remplacez, il faut que le joint qui le lie au moteur se détache. Il sera à réutiliser avec un nouveau filtre. Auparavant, graissez ce joint et mettez-le en place. Resserrez le filtre à huile manuellement. La chaleur du moteur suffira à le sceller. C’est à peu près tout, mais ne jetez surtout pas l’huile usée à la mer.