Comment fonctionne un embrayage ?

Beaucoup de conducteurs se demandent pourquoi sont-ils obligés d’appuyer sur la pédale de gauche avant de passer la vitesse ou lorsqu’ils freinent. Pour ceux qui ne savent pas encore conduire, il s’agit de l’embrayage. C’est un élément central pour le fonctionnement d’une voiture.

L’embrayage d’une voiture est basé sur deux disques

En gros, l’embrayage est un organe de transmission qui permet de faire passer l’énergie du moteur aux roues. Au cœur de cet ingénieux système, il y a deux disques. D’un côté, il y a le volant moteur. De l’autre, vous avez le disque d’embrayage proprement dit. Lorsque ces deux parties qui tournent indépendamment sont collées, la connexion entre la boite de vitesse et les roues motrices est établie. L’énergie qui part du moteur sera ainsi transmise jusqu’aux pneus et fera avancer la voiture. Ainsi, lorsque le disque d’embrayage ou le volant moteur est usé, la voiture connaît quelques difficultés pour avancer. Pour mieux comprendre ce mécanisme, il faudra se pencher sur les différentes positions d’embrayage.

Les différentes positions de cet organe mécanique

La première position de l’embrayage serait le débrayage. Le conducteur enfonce sur la pédale. Ainsi, les deux disques sont décollés. Cette position permet au conducteur de passer les rapports de vitesse ou de freiner. En effet, la rotation émanant du bloc moteur n’est pas transmise aux pneus. Puis, il y a le point de patinage. Dans cette position, le disque d’embrayage touche légèrement le volant moteur. Cette disposition permet de réaliser des manœuvres ou de rouler au pas. Lorsque la pédale d’embrayage est totalement libérée, il s’agit de la position embrayée ou fermée. Les deux disques sont alors solidement maintenus collés à l’aide de ressorts. Ce qui fait que l’énergie du moteur est entièrement transmise aux roues sans que le conducteur ait besoin d’appuyer sur la pédale d’embrayage.