Que faire en cas de contrat d’assurance auto résilié ?

Tout automobiliste peut voir son contrat d’assurance résilié que ce soit avant ou à l’expiration du contrat. Si cela vous arrive, il est essentiel de trouver un nouveau contrat pour pouvoir continuer à utiliser votre véhicule. Cependant, la plupart des automobilistes résiliés ont souvent des difficultés à trouver un nouvel assureur. Alors, quelles sont les solutions ?

Comment faire pour souscrire une nouvelle assurance auto après une résiliation ?

Tout comme l’assuré, la compagnie d’assurance peut à tout moment résilier le contrat d’assurance auto. Alors, l’automobiliste doit trouver rapidement une nouvelle assurance sous peine de ne plus pouvoir conduire son véhicule. Dans ce cas, la première chose à faire est de réclamer à son ancien assureur son relevé d’informations qui affiche tous les éventuels sinistres que l’automobiliste a pu connaître. Ce document est indispensable afin de souscrire un nouveau contrat. À noter qu’après une résiliation de contrat d’assurance auto, un automobiliste est considéré par les compagnies d’assurance comme un assuré à risques. Ainsi, la plupart d’entre elles vont refuser de lui accorder un contrat, surtout si le cas de sinistralité a été important. Donc, la meilleure solution est de se tourner vers une compagnie d’assurance spécialisée en conducteurs résiliés. Vous pouvez ainsi avoir votre assurance auto en ligne tout de suite. Toutefois, il faut noter que vous devez payer une surprime, mais vous pouvez toujours négocier son montant avec votre nouvel assureur. Pour réduire vos cotisations d’assurance, après avoir été résilié, il est conseillé de choisir une voiture ancienne, moins chère, moins puissante et qui présente peu de risques. Il est aussi recommandé de souscrire une assurance au tiers plus abordable et qui présente peu de risque financier pour la compagnie.

Que faire si aucune assurance ne veut vous couvrir après une résiliation ?

Si toutes les compagnies d’assurance que vous avez contactées refusent de vous couvrir, vous pouvez toujours faire appel au Bureau Central de Tarification. Cette organisation a le pouvoir d’obliger une compagnie d’assurance à vous accorder un contrat au tiers pour une période de 1 an et au prix qu’elle aura établi à l’avance. Toutefois, l’idéal est de ne choisir cette solution qu’en dernier recours.