Accident de voiture : que faire ?

Être percuté par un chauffard, perdre le contrôle de son véhicule, cela peut arriver à n’importe qui même si on espère tous ne jamais être concernés. Dans ce sens, chaque conducteur doit connaître les étapes à suivre en cas d’accident de voiture.

Prendre des photos de l’accident

Le premier réflexe à avoir en cas de collision surtout si elle est importante est celui de vérifier s’il y a des blessés : le conducteur, les passagers ou les autres usagers de la route. Le risque est d’autant plus élevé s’il s’agit d’une collision avec un piéton, un cycliste ou un motard. Si une assistance médicale est nécessaire, il faut appeler une ambulance.
Par la suite, il faut prendre des photos de l’accident. Actuellement, avec les avancées technologiques, la majorité des téléphones portables sont équipés d’un appareil photo qui permet d’avoir un rendu de qualité. Il ne faut pas se limiter seulement aux photos qui mettent en évidence les dégâts causés au véhicule, mais il faut également prendre des photos qui matérialisent le contexte de l’accident. Ces informations sont cruciales pour l’assureur.

Remplir le constat amiable

L’étape suivante consiste au dressage du constat à l’amiable. Qu’il y ait eu des blessés ou non, que le conducteur soit responsable de l’accident ou non, il importe de remplir le constat d’accident avec la ou les personnes concernées. Ce document doit décrire les circonstances de la collision. Autant que possible, le déclarant doit être objectif et honnête. En l’absence d’un tel document ou s’il est incomplet risque de réduire l’indemnisation octroyée au conducteur. Un constat erroné peut même rayer l’espoir d’indemnisation. Si l’accident était en chaîne, deux constats doivent alors être dressés : l’un par le conducteur de la voiture qui précédait, et l’autre avec celui qui suivait. Pour des raisons de sécurité, il est toujours sage de garder un constat d’accident vierge dans la voiture.